Connexion:

  • Español
  • English
  • Français

La côte Nord Ouest...

Sauvage, préservée et historique!

 

La Côte Nord Ouest.

Bien calée à l’abri de deux chaînes montagneuses, la côte Nord Ouest, aussi appelée la côte de l'Ambre, bénéficie d’un climat exceptionnel avec un des taux d’humidité les plus bas de la République Dominicaine. L’océan Atlantique apporte à cette côte un aspect sauvage au climat tropical tempéré. La proximité des montagnes offre un contraste remarquable et la possibilité de faire des activités spécifiques ce qui rend cette région encore plus attractive. L’eau turquoise qui ne descend jamais en dessous de 25°, des sites naturels exceptionnels comme Cayo Arena (El Paradisio) à Punta Rucia avec son lagon translucide et ses myriades de poissons font de cette région une destination de rêve.

Plusieurs parcs nationaux ou réserves naturelles permettent de découvrir une faune protégée ou des sites magnifiques comme Isabel de Torres (Puerto Plata), El Morro (Monte Cristi), Parc des Manatees (Estero Hondo) ainsi que des sites chargés d’histoire comme celui de la première ville du nouveau monde construite par Christophe COLOMB à  El Castillo ( La Isabela).

Tous ces points forts de la région Nord Ouest constituent un magnifique environnement pour tous ceux qui souhaitent découvrir une  République Dominicaine authentique et sauvage.

 

 

Son histoire.

En découvrant la côte Nord Ouest de l’île en l’an de grâce 1492 qu’il baptisera Hispaniola, Christophe Colomb dit qu’« elle était la plus belle chose du monde » et en parlant de ses habitants : « ce sont des gens d’amour, ils ne sont pas envieux et sont serviables pour toute chose, je certifie à vos Altesses que dans le monde, je crois qu’il n’y a ni meilleure personne ni meilleure terre, ils aiment leur prochain comme eux-mêmes et ont un parler le plus doux et le plus calme du monde et sont toujours souriants ».

L’île à l’origine était habitée par les indiens Tainos, venus d’Amérique du Sud. Ils étaient pêcheurs, cultivateurs, navigateurs mais aussi guerriers lors de conflits avec les Indiens caraïbes voisins. Ils vénéraient beaucoup de divinités et l’on trouve de nombreuses statuettes les représentant.

Christophe Colomb décide de fonder en 1493, une nouvelle colonie permanente, sur la côte nord ouest de l'île,  El Castillo (La Isabela) baptisée ainsi en l'honneur de la reine Isabelle de Castille. Le navigateur y passe plusieurs mois à organiser la colonie, qui pendant un certain temps devient le siège de l’administration coloniale de l’île.

La ville fut bâtie dans le style médiéval, les bâtiments publics étant en pierre et la vingtaine de résidences étant faites de bois et palmes, avec un mur d'enceinte.

On peut aujourd’hui visiter les ruines de cette première ville du nouveau monde ainsi que le musée qui lui est consacré.

 

 

 

L'ambre, une richesse préhistorique !

Parmi les richesses découvertes sur l’ile, on trouve l’Ambre.
L’ambre n’est pas une pierre précieuse, c’est un minéral transparent, brillant qui arbore généralement une teinte entre le doré et l’oranger.  L’Ambre dominicaine proviendrait de la résine de l’Hymenea, une espèce disparue d’arbres tropicaux.

L’ambre de la République Dominicaine est célèbre pour la diversité des inclusions qu’il contient et les chercheurs d’ambre, les scientifiques et les collectionneurs classent l’ambre par les trois trésors rares qu’il peut contenir : les scorpions, lézards et grenouilles.


Le musée de l’Ambre à Puerto Plata vous permettra de découvrir de magnifiques pierres comme celles utilisées au début du film Jurassic Park.

La plus grande mine d’ambre dominicaine se trouve dans la Cordillère Septentrionale, entre Santiago et Puerto Plata.